Pomme Happy

Plus de pommes = moins de pépins !

Accueil » Mac » Partage de fichiers et d’écran entre Raspberry et un Mac

Faire communiquer un Mac et un Raspberry Pi ensemble c’est presque un jeu d’enfants. Presque…

Idéalement, étant donné qu’on est en présence de deux appareils apparentés à la famille Linux, on doit pouvoir prendre le contrôle à distance (PMAD : prise de main à distance) du Raspberry Pi avec la fonction Partage d’écran du Mac.

Contrairement à SSH où tout se passe en lignes de commande, vous aurez, dans ce cas, une visualisation graphique de votre Raspberry sur le Mac.

Pour ce qui suit, partons du principe que la distribution installée sur le Pi est Raspian (Debian pour Raspberry PI) ou Ubuntu Mate. Dans les deux cas les manipulations qui suivent sont les mêmes.

L’introduction des lignes de commande sur le Raspberry Pi est faite directement depuis la console, ou depuis le Mac, en lançant le Terminal (qui se trouve dans Applications=>Utilitaires) et en se connectant sur le Raspberry Pi en SSH.

Configurer le partage de fichier

Il s’agit d’installer un module de partage de fichier compatible AFP (Apple Filing Protocole ou Appleshare) sur le Raspberry Pi. Pour cela, nous allons utiliser Netatalk.

Installer Netatalk

Sur le Raspberry, exécuter la commande suivante:

sudo apt-get install netatalk

Lorsque vous retrouvez le prompt d’accueil, à l’issu de l’installation, vous pouvez vous connecter sur le Raspberry Pi depuis le Finder du Mac en faisant Aller/Se connecter au serveur… (⌘K). Entrer alors l’adresse IP du Raspberry Pi, précédée par:

afp://

Protocole AFP

Le nom d’utilisateur est pi et le mot de passe, celui défini lors de la configuration par défaut du Raspberry : raspberry.

Rendre visible le Raspberry Pi

L’idéal serait que le Raspberry Pi apparaisse dans la liste des serveurs dans la fenêtre du Finder. Pour cela, il va falloir créer et éditer des fichiers.

Il nous faut en outre, installer le protocole Bonjour et le lancer sur le Raspberry Pi. Pour cela, nous allons utiliser Avahi.

Pour l’installer et le lancer, entrez les deux commandes suivantes:

sudo apt-get install avahi-daemon

et

sudo update-rc.d avahi-daemon defaults

Nous allons maintenant créer le fichier de configuration /etc/avahi/services/afpd.service (en tant que root):

sudo nano /etc/avahi/services/afpd.service

C’est là que cela se complique… Nano n’a rien à voir avec Word. Normalement, vous devez vous retrouver devant cela:

nano

Il va donc falloir copier le texte suivant dans notre fichier afpd.service:

<?xml version="1.0" standalone='no'?><!--*-nxml-*-->
<!DOCTYPE service-group SYSTEM "avahi-service.dtd">
<service-group>
   <name replace-wildcards="yes">%h</name>
   <service>
      <type>_afpovertcp._tcp</type>
      <port>548</port>
   </service>
</service-group>

nano coller

CTRL+O pour écrire notre texte le nom du fichier apparait en inverse video en bas de l’écran :

Capture d'écran 2016-04-03 01.35.23

Faites Entrée. Le fichier est enregistré.

Pour sortir CTRL+X et vous retrouvez à le fenêtre du Terminal.

Attention au copier-coller qui fait des surprises ! Vérifiez bien que tout y soit. Si c’est le cas, on quitte avec CTRL+X.

Par précaution, lancez à nouveau la commande :

sudo  nano /etc/avahi/services/afpd.service

pour vérifier si le fichier a bien été complété corectement.

Une fois le fichier correctement créé, nous allons relancer Avahi:

sudo /etc/init.d/avahi-daemon restart

Le Raspberry Pi devrait alors apparaître dans la barre latérale du Finder:

Partagés

Elle n’est pas belle la vie !

Configurer VNCSERVER

VNC, c’est un peu le Remote Desktop du monde extérieur à l’écosystème Apple. On va commencer par l’installer avec la commande suivante sur le Raspberry :

sudo apt-get install tightvncserver

Nous allons ensuite appeler VNC avec la commande suivante:

vncserver

A ce moment, il va falloir entrer un mot de passe de 8 caractères, pour permettre la prise de contôle à distance du Raspberry Pi. Lorsqu’on nous demande ensuite si nous voulons définir un autre mot de passe pour juste pour l’observation, répondre non.

Il faut maintenant se déplacer dans le répertoire (un macmaniaque dirait “dossier”) /etc/init.d avec la commande suivante:

cd /etc/init.d

Nous allons y créer un fichier avec la commande suivante:

sudo nano tightvncserver

Nous sommes dans nano. Comme précédemment, il nous faut ajouter au fichier le texte suivant:

#!/bin/bash
### BEGIN INIT INFO
# Provides:          tightvncserver
# Required-Start:    $syslog
# Required-Stop:     $syslog
# Default-Start:     2 3 4 5
# Default-Stop:      0 1 6
# Short-Description: vnc server
# Description:
#
### END INIT INFO
# /etc/init.d/tightvncserver
#

# Carry out specific functions when asked to by the system
case "$1" in
start)
    su pi -c '/usr/bin/vncserver -geometry 1440x900'
    echo "Starting VNC server "
    ;;
stop)
    pkill vncserver
    echo "VNC Server has been stopped (didn't double check though)"
    ;;
*)
    echo "Usage: /etc/init.d/blah {start|stop}"
    exit 1
    ;;
esac

exit 0

A nouveau, méfions-nous des copier-coller. Et n’oublions pas d’enregistrer et quitter (CTRL O et CTRL X).

Entrer ensuite les commandes suivantes:

sudo chmod +x tightvncserver

Suivie de:

sudo pkill Xtightvnc

Là, on vient de froidement assassiner VNC. Assurons-nous qu’il est bien mort et ne bouge plus avec la commande suivante:

ps aux | grep vnc

rip VNC

Bon, ce n’est pas tout ça. On va ressuciter VNC avec ses nouveaux réglages. Oui, il y a un petit côté Dr. Frankenstein dans Linux. Pour donner vie à votre créature, entrer les commandes suivantes, l’une après l’autre:

sudo /etc/init.d/tightvncserver start
cd /etc/init.d
sudo update-rc.d tightvncserver defaults

A ce stade, je vous autorise un rire démoniaque de savant fou 😉

Configurer Bonjour sur le Raspberry

Il est plus que temps d’apprendre la politesse au Raspberry Pi. On va commencer par Bonjour avec la commande suivante:

sudo nano /etc/avahi/services/rfb.service

Eh oui, nous sommes à nouveau dans nano (il va falloir s’y faire!). Nous allons entrer le texte suivant, enregistrer et quitter:

<?xml version="1.0" standalone='no'?>
<!DOCTYPE service-group SYSTEM "avahi-service.dtd">
<service-group>
  <name replace-wildcards="yes">%h</name>
  <service>
    <type>_rfb._tcp</type>
    <port>5901</port>
  </service>
</service-group>

Et on relance Avahi avec la commande habituelle:

sudo /etc/init.d/avahi-daemon restart

Et c’est terminé!

A ce stade, dans la barre latérale du Finder, le Raspberry Pi est disponible, y compris en partage d’écran:

Partage d'écrans BONJOUR

Maintenant, n’oublions pas que le mot de passe pour le contrôle d’écran est différent du mot de passe admin du Raspberry Pi…

Pour visualiser votre Raspberry sur le Mac il suffit dans de cliquer sur raspberrypi dans la barre latérale du Finder et de cliquer sur Partage d’écran.

Partage d'écran

Cochez la case mémoriser ce mot de passe pour les prochaine utilisations et vous voici dans le Pi.

Capture d'écran 2016-04-03 01.51.02

Plus besoin d’écran désormais pour utiliser votre Raspberry, si comme moi vous squattez la télé du salon 😉


Sources :

Librement inspiré en CC de swissraspberry.ch

CC Attribution-Noncommercial-Share Alike 3.0 Unported

 


Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • Youtube
  • Vimeo
  • Google+
  • iTunes

Articles populaires

Editer le fichier hosts sous Mac OS X

Le fichier hosts est un fichier utilisé par le système d'exploitation ...

Applications compatibles avec Mac OS X Moutain Lion

Si vous avez l'intention de passer ...

Applications compatibles avec Mac OS X Lion

A l'heure ou j'écris, il est ...

Kit de Démarrage pour Mac OS X – 1/3

MAJ le 24/03/2012 Il faut bien un ...

Comment créer une clé USB bootable sous Mac OS X

Vous aurez peut être besoin de ...