Pomme Happy

Plus de pommes = moins de pépins !

Accueil » Androïd » Un mois avec Android

Deux mois après réception de mon iPhone 6 Plus (64GB, noir) et peu après les premières démos et livraisons de Lollipop une petite voix me poussait à partager mes impressions avec vous. Ce gros iPhone est bien pourvu, mais, d’une certaine façon, sans nouveauté. Il reste exceptionnel côté photo et autonomie.
J’aurai tenu six mois avant de craquer pour un téléphone qui m’a vite séduit pour la qualité de sa présentation, sa taille et la qualité de ses photos : le Samsung Galaxy S6 (32GB, noir, classique — c’est à dire pas Edge).

Pourquoi ce changement ?
Tout d’abord l’iPhone 6 Plus m’a paru trop gros à mesure que les mois sont passés. L’été signifiant moins de poches disponibles, je ne voyais pas trop comment j’allais trimballer ce gros machin. On ne peut évidemment pas reprocher sa taille à l’iPhone 6 Plus. C’était un choix voulu de ma part dès le départ.
Au delà de l’aspect taille, c’est iOS qui me semble de plus en plus boring avec une ergonomique relativement lourde (toujours ce bouton physique et unique). Sans parler de l’uniformité des icônes du springboard.
Uniformité, je m’explique. Pour commencer, vous aurez constaté que toutes les icônes des apps sont les mêmes en terme de forme et de taille. De plus, l’ordre de rangement est imposé. Pas question de laisser un espace de libre entre deux icônes. Et, enfin, aucune place pour des widgets au milieu des icônes. Ces contraintes ergonomiques en terme de taille et d’usage commençaient à m’ennuyer profondément.
Le premier coup de foudre pour le Galaxy S6 fut lors de sa présentation à Barcelone par les YouTubers MKBHD et Dom Esposito (ils sont très doués ces deux là). Les specs du smartphone collaient bien à ce que je recherchais intuitivement : taille raisonnable, écran 5″ de qualité exceptionnelle (1440 x 2560 pixels quand même), appareil photo de killer, bonne finition.
Aujourd’hui je peux dire qu’aussi bien à tenir qu’à utiliser, ce smartphone me donne entière satisfaction. Mais c’est bien les mécanismes d’Android qui me bluffent le plus.

Concernant Android Lollipop
Pour quelqu’un qui n’a pas peur de prendre en main de multiples paramètres, Android est un régal en terme d’ergonomie logicielle, et sur plusieurs points.
C’est l’arrivée du Material Design a permis de donner un cadre esthétique et d’interaction clair et ordonné. Aux côtés de Google, nombre d’éditeurs jouent le jeu. On obtient ainsi une façon d’utiliser les apps assez uniforme et par conséquent une expérience sympathique et cohérente.
Par ailleurs, on peut accéder à certaines apps de plusieurs façons, ce qui dans certains cas permet de les atteindre plus vite que sur iOS. Les widgets en sont une illustration. L’application Pocket Casts prévoit un widget accessible d’un doigt, la reprise de son podcast est ainsi immédiate. Idem pour Spotify et bien d’autres.
Les partages inter-apps sont vraiment cross-applications. On peut donc partager facilement un élément (comme une photo) via toutes les applications capables de prendre en main l’item à partager (comme le sont les apps de réseaux sociaux et de messaging pour partager sa photo).

Widget Pocket Casts version Android

Le widget Poscket Casts en haut.

Si on parle de Widgets on peut donc parler de la liberté presque totale dans l’agencement des écrans et de leurs contenus. Concernant le Galaxy S6, il est permis d’aligner jusqu’à 5 icônes par lignes. Contrairement à iOS, on place les icônes où on le souhaite de façon indépendante de l’espace vide restant. Le mélange widgets / icônes est donc relativement libre (les widgets sont souvent eux-mêmes dimensionnables). Le rendu esthétique à la Apple n’est peut être pas toujours au rendez-vous selon l’agencement qu’on choisit, mais l’ergonomie peut être véritablement optimisée. Et c’est ce que j’apprécie au quotidien. Et comme le disait un collègue, ergonomie n’est pas obligatoirement esthétique (et réciproquement).J’aimerais donner un exemple qui m’a véritablement parlé : c’est l’arrivée d’un appel lors de l’utilisation du smartphone. Sur l’iPhone 6 Plus,  c’est l’interruption totale de ce que je faisais : changement d’écran pour décrocher, ou non. Mais sur le Galaxy S6, regardez :

La notification d'appel sur Touchwiz Android 5.1

En haut, la notification de l’appel est non-intrusive.

Bien sûr, on peut aller très loin en adoptant un launcher qui changera le look&feel des écrans et des icônes et rajoutera ses propres fonctionnalités. On peut aussi mentionner la possibilité de changer toutes les icônes pour l’adoption d’un design plus personnel. Personnellement, bof, mais ça se défend.

Concluons
L’iPhone 6 Plus c’est bien. Bonne réalisation hard et soft, qualité au rendez-vous sur tous les points. En revanche son ergonomie me semble dépassée. Pour l’instant.
Android, c’est bien aussi. Les variantes sont tellement nombreuses que j’imagine qu’on doit pouvoir tomber sur des configurations calamiteuses. Quant au Galaxy S6 on est sur une solution de qualité (quel appareil photo !) et une surcouche Android assez sympa et peu lourde (Touchwiz a été très allégé dans sa version Galaxy S6 — ça laisse présager d’ailleurs d’un Galaxy Note 5 extraordinaire, à suivre).
Cet été iOS 9 Beta sera mis à disposition des volontaires, dont je ferai partie. Je viendrai mettre à jour cet article pour vous en reparler et faire un point.


Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • Youtube
  • Vimeo
  • Google+
  • iTunes

Articles populaires

Editer le fichier hosts sous Mac OS X

Le fichier hosts est un fichier utilisé par le système d'exploitation ...

Applications compatibles avec Mac OS X Moutain Lion

Si vous avez l'intention de passer ...

Applications compatibles avec Mac OS X Lion

A l'heure ou j'écris, il est ...

Kit de Démarrage pour Mac OS X – 1/3

MAJ le 24/03/2012 Il faut bien un ...

Comment créer une clé USB bootable sous Mac OS X

Vous aurez peut être besoin de ...