Pomme Happy

Plus de pommes = moins de pépins !

Accueil » iOS » iPhone » Fitness et appareils connectés : Nike FuelBand et Fitbit Ultra

 

Cet article va présenter ces deux appareils, leurs spécificités, leurs atouts, leurs points forts et points faibles au travers de l’utilisation que j’en ai faite. Leur particularité c’est qu’ils sont très iOS Friendly, aussi je remercie l’hôte de ce site de me prêter ses colonnes pour mon article !

Depuis plus de 5 ans, je collecte des informations sur mes sorties de course à pied via la fonction « nike+iPod » de mon iPod : j’ai donc un compte Nike+ et un historique assez étayé (dates des sorties, kilométrage, rythme min/km, notes éventuelles) consultable sur le site de NikePlus et sur mon iPod. Ceci a remplacé mon carnet d’entraînement depuis longtemps.

En fait, comme Monsieur Jourdain, je ne savais pas que je faisais du Quantified Self, c’est Emmanuel Gadenne auteur du Guide Pratique du Quantifed Self  qui me l’a dit 🙂 : cette mesure de soi ou auto-évaluation m’a permis de garder en mémoire ce carnet d’entraînement numérique avec toutes ses statistiques mais surtout de pouvoir partager mes résultats (objectif atteint, performance ou contre-performance) avec des amis également inscrits au sein de la communauté NikePlus .

Quand l’application payante Nike+GPS est sortie fin 2010, je l’ai utilisée depuis début 2011 : je l’ai trouvée bien pratique car elle ajoutait la fonction de tracking du parcours via le GPS de l’iPhone (on pouvait repérer son parcours une Google Map), puis elle est devenue gratuite en renommant Nike+running en juin 2012. Par rapport à la fonction proposée par l’iPod qui existe depuis 6 ans, elle n’oblige pas à installer une puce sur sa chaussure (bien que l’iPod génération 6 (celui qui est carré et tactile) puisse tracer ces données kilométriques sans puce depuis le dernier firmware mais les distances restent plus imprécises et sur votre compte Nike+ il est indiqué que vous avez fait de la course sur tapis par défaut (!)).

Utilisation du Fitbit Ultra

Le Nike Fuelband est sorti en janvier 2012 aux USA et n’était pas prévu d’être commercialisé en France avant 2013, en mai j’ai donc choisi de prendre un Fitbit Ultra moins cher et déjà disponible en France (en magasin comme la FNAC par exemple) que j’ai découvert au travers de l’utilisation intensive d’Emmanuel Gadenne. C’est la seconde version proposée par Fitbit ; la première par exemple, ne comptabilisait pas les étages gravis.

Le Fitbit ultra, disponible en deux couleurs (intérieur bleu ou rose), est tout petit et se clipse sur un bord de pantalon par exemple : il ne dispose pas du bluetooth et doit être proche de sa base (reliée en USB à votre ordinateur) pour se synchroniser avec votre compte sur le site de Fitbit. Il se recharge également sur cette base. Il garde en mémoire plusieurs jours (au moins) vos données si vous ne pouvez les synchroniser chaque soir (en déplacement par exemple). Il y a une application iPhone dédiée et un site web pour les données de votre compte et toutes vos statistiques, ainsi que les résultats de vos amis.

Il est très discret et léger, il compte les pas effectués, les calories dépensées, les kilomètres parcourus, les étages (ou équivalents) montés et affiche l’heure. Petite attention amusante, quand vous le prenez en main, il vous affiche un message d’encouragement (« avec moi », « je t’aime », « salut ! », « top la ! », « yes », « plus vite » …). On peut personnaliser aussi son message (moi j’ai mis « be happy »).

Ce qui me plaît beaucoup dans le Fitbit Ultra : l’évaluation des étages gravis (cela m’a motivée à prendre aussi souvent que possible les escaliers, j’ai même gravi plusieurs fois d’un seul coup les 24 étages de mon lieu de travail !), le kilométrage plutôt précis, la discrétion par la taille de l’appareil et son prix de 99€  (en comparaison du fuelband).

Ce qui me plaît moins : la luminosité de l’affichage est très insuffisante en plein jour (ce ne sont pas les mêmes leds de qualité que le fuelband), il se déclipse assez facilement au niveau de la taille du pantalon surtout si on pédale ou si on se lève/ s’assoit : je l’ai perdu 3 ou 4 fois comme ça mais je l’ai retrouvé (ouf), et son absence de bluetooth : on ne peut le synchroniser via l’application sur iPhone. La communauté Fitbit est bien moindre que celle de Nike, j’ai très peu de contacts possédant le fitbit (même si on se challenge régulièrement). Par contre, si vous prenez la voiture, il faut penser à créer une activité « trajet en voiture » pour décompter les « pas » faussement mesurés par le fitbit mais on ne pourra pas supprimer le calcul de l’élévation (j’ai ainsi le badge 100 étages en une journée car  cet été j’ai traversé en voiture le Massif Central ^^). Alors j’hésite pour cette raison à l’emmener lors de mon prochain voyage long courrier car je ne sais comment il va réagir dans la valise en soute à 11000 mètres d’altitude…

J’ai trouvé néanmoins depuis quelques temps la solution pour éviter de perdre ce petit fitbit : je le clipse sur la poche du pantalon et non plus à la taille : il tient solidement et n’est plus affecté par les mouvements de la taille.

J’ai également utilisé plusieurs fois la fonction « suivi du sommeil » : on porte un petit brassard au poignet dans lequel on glisse le fitbit et on lance le chronomètre au moment où l’on se couche. L’appareil va analyser toute votre nuit : mouvements, réveils nocturnes et vous retrouverez sur votre compte web un graphique illustrant ces phases avec une évaluation sommaire de la qualité de votre sommeil.
Son autonomie peut dépasser les 15 jours en fonction de notre activité. Il se recharge essentiellement sur son support branché à l’USB (il faut donc emmener ce support en vacances si l’on veut le recharger).

Je n’utilise pas les options relatives à l’alimentation (on peut indiquer les calories ingérées ou le volume d’eau bue). Je n’ai pas pris la formule payante qui vous coache plus précisément (je n’ai pas de problème particulier de santé ou de poids à surveiller).

Application iOS et bilan d’activité Fitbit

  

Nike FuelBand

Bien sûr, là on a affaire à du gros buzz et au pouvoir de communication de la marque Nike. Je n »ai réellement découvert ce bracelet « intelligent » que cet été sur le blog de lokan. Et c’est sur le blog interactif et communautaire de Nike Fuel France que j’ai découvert la possibilité de le commander via le Nike Store de Grande-Bretagne avec la possibilité de se le faire livrer en France gratuitement. J’ai donc commandé un Fuelband noir de taille S (pour les femmes qu’ils disaient, c’est vrai qu’en même temps je ne mesure pas 1,60m).

C’est un bracelet noir, plutôt sobre mais je trouve qu’il fait un peu bracelet électronique de prisonnier en liberté conditionnelle ! Il n’est pas spécialement fun quand il est éteint.
Par contre, quand ses 100 leds s’illuminent : on se retrouve avec une montre très contemporaine ou si l’objectif est atteint (goal !) avec une animation colorée du plus bel effet.

Il est en polymère (noir pour le mien) et dispose d’une fermeture en magnésium. Je me suis trompée dans la taille (trop juste même avec les deux rallonges qui finissent par le déformer) et j’ai dû l’échanger (cette opération est très simple à faire via le Nike Store sous 30 jours, sans aucun frais).
Je l’ai donc utilisé deux jours puis renvoyé et je me suis posée la question d’en reprendre un. J’avais déjà le fitbit ultra et l’application Nike+running sur l’iPhone. Je n’ai pas ressenti immédiatement l’apport de ce nouvel appareil.
Mais au bout de 15 jours, la communauté Nike FuelBand m’a manqué !!! J’ai eu envie de rejoindre à nouveau le groupe, d’autant que des comptes Twitter très dynamiques sont présents, une page Facebook ainsi que deux sites dédiés au moins. De plus, on dispose du SAV efficace du compte twitter  Nikesupport.

Cette fois, commandé en taille M (il me va un peu grand mais je suis plus à l’aise), ce fut un accélérateur de motivation : j’ai multiplié par 3 la fréquence de mes sorties de course à pied par exemple !

Le Nike Fuelband comptabilise les pas, les calories, les nikefuel (unité créée par Nike qui représente des points gagnés lorsqu’on est actif) et affiche l’heure. Il dispose du bluetooth et se synchronise facilement avec l’application iPhone idoine (pas d’application Android pour l’instant). L’autonomie maximale que j’ai pu mesurer est approximativement de 14 jours avec environ 3000 NikeFuel par jour.

Ce qui me plaît le plus : la gamification (tout devient un jeu) car le fuelband vous récompense à chaque étape franchie, à chaque objectif atteint (on gagne des trophées), on cumule des Nikefuel et on rivalise avec les membres d’une communauté très très importante et internationale. De plus, je faisais déjà partie de cette communauté ! J’apprécie énormément la qualité de l’affichage des informations même en plein jour, la facilité de le porter (ce bracelet peut se porter aisément jour et nuit). On peut le brancher directement sur une prise secteur via un adaptateur USB/secteur (celui de mon iPhone convient parfaitement) pour le recharger ou sur le port USB d’un ordinateur.

Ce qui me plaît moins : j’ai encore un peu de mal avec son esthétique (bracelet tout noir un peu épais) qui se coordonne parfois difficilement avec mes tenues (!), l’absence d’affichage de la distance parcourue et de la prise en compte de l’élévation comme le Fitbit Ultra. Moi qui fait pas mal de vélo, le fuelband comptabilise moins bien cet effort puisqu’on le porte au poignet, c’est dommage mais c’est aussi le cas du fitbit que l’on porte à la taille.

 

une journée avec le FuelBand

objectif atteint !

 

Fitbit ou Fuelband : en conclusion, lequel choisir ?

Vous faites partie déjà de la communauté NikePlus, accro à des sports ou des activités qui utilisent plutôt les mains (jeux de lancer, saut à la corde, body combat, tennis de table, batterie, manutention…), vous appréciez la gamification, vous trouvez plus pratique de porter un bracelet toute la journée et mettre 139€ dans un équipement qui vous motivera à bouger davantage ne vous fait pas peur ? Le Nike Fuelband est pour vous. Car c’est là l’avantage à mon avis du FuelBand sur le Fitbit, c’est qu’il mesure notre activité générale et pas seulement lorsque l’on marche, ça ne concerne donc pas que les sportifs mais aussi les inactifs qui veulent devenir plus actifs. « Life is Sport » c’est le slogan bien choisi de Nike.

Mais voici qu’arrivent les nouveaux fuelband : en plus du transparent ice (série limitée), il y aura un très joli blanc qui je suis sûre va faire quelques adeptes et un ice de couleur noire 😉

En attendant, vous pouvez vous rendre sur le site de Nike.

Et si vous privilégiez plutôt la marche comme activité sportive, sans contrainte de vitesse, de performance et si vous voulez porter un appareil d’auto-mesure de façon très discrète (car parfois il ne vous est pas possible de porter un bracelet à votre travail par exemple), le Fitbit est fait pour vous pour un prix plus raisonnable de 99€. Et bonne nouvelle : les défauts que j’ai pointés comme l’affichage en plein jour ou la synchronisation via iOS par Bluetooth sont enfin corrigés avec l’arrivée du Fitbit One alors que dire de mieux !

Avec cet appareil, vous n’aurez plus jamais envie de prendre l’ascenseur et vous choisirez de rejoindre à pied vos lieux de rendez-vous quand cela est possible. Depuis 6 mois, je laisse ma voiture au garage (j’habite et je travaille en ville) et s’il pleut, je laisse le vélo et je marche. J’ai pris tellement cette bonne habitude que marcher plus d’une demi-heure deux fois par jour ne me cause plus aucune fatigue ni lassitude : faire du sport sans s’en rendre compte, être plus actif en mesurant son niveau activité, ça motive pas mal aussi et 30′ de marche chaque jour est recommandé pour votre bien-être : renforce les os et les muscles, améliore les fonctions cognitives, limite la prise de poids, favorise la résistance à la fatigue,… (infos recueillies lors d’un exposé d’un professeur en médecine de Bordeaux).

Vous pouvez vous rendre sur le site de Fitbit  (ils ont plein d’autres objets connectés).

En résumé :

En résumant à l’extrême (mais s’il vous plaît lisez ce qu’il y a avant ! 🙂 ) , on peut donc dire :

Vous voulez mesurer votre activité générale tout au long de la journée  ? vous êtes plutôt fuelband

Marcher est votre principale activité physique ? alors vous êtes fitbit

Mais ce qui compte, c’est d’éviter la sédentarité !

13 Réponses actuellement.

  1. NikeFuelBand dit :

    Superbe comparaison. Article très bien détaillé qui met en avant les qualités et défauts de chacun.
    Merci de la part de toute la communauté http://www.nikefuelfrance.com 🙂

  2. rahan1976 dit :

    Excellente synthèse de ces 2 appareils.
    Difficile de choisir entre les 2 systèmes
    Je sens que le Fitbit est fait pour moi mais le Fuelband semble plus complet dommage qu’il n’ait pas une appli androïd aussi.
    Je vais attendre les 2 nouvelles versions.

    Encore merci Val pour cette Review.

  3. Excellent article, le premier vrai comparatif que je vois. Félicitations à la rédactrice !

  4. Valmente dit :

    Merci à vous pour vos commentaires !

    @nikefuelFrance Tu fais partie des comptes Twitter très dynamiques que j’ai mentionnés : c’est bien de vouloir faire vivre cette nouvelle communauté francophone. Je pense que le FuelBand ne sera pas un simple effet de mode puisque les non sportifs sont la nouvelle cible de Nike avec ce produit et donc le public visé est plus large.

    @rahan1976 je vois que tu t’intéresses au sujet, je pourrai te montrer te visu ces beaux appareils très prochainement 😉 L’appli Android est prévue (selon les réponses apportées par @nikesupport car l’appli Nike+running existe déjà sur les deux plateformes). Comme ça @palmipode n’aura plus aucune excuse pour se remettre au sport 😛

    @FuelbandFrance j’ai mis longtemps à l’écrire mais je pense que cela pouvait le rendre plus intéressant puisque mon retour d’expérience a duré quelques mois. Et j’utilise vraiment au quotidien le Fitbit et le FuelBand.

    Je tiens d’ailleurs à souligner que je n’ai pas eu de problème technique sur ces appareils et qu’ils sont encore en très bon état cosmétique et technique malgré mon utilisation intensive.

  5. coxigru dit :

    Bonjour 🙂
    Excellent article qui … donne envie d’utiliser les deux produits:)

    Pour ma part, j’utilise le Fitbit depuis janvier dans le cadre d’une reprise en main « Poids/santé ».

    J’ai 65ans, j’ai fait du sport jusqu’à 40ans, puis stop brutalement a la suite d’un problème colonne vertébrale.

    Du coup, le poids a grimpé de 30 kg en 25ans… Depuis trois ans la balance descendait très doucement, et l’an dernier j’ai commencé à marcher mais sans grande conviction.

    Mon neveu m’a envoyé le Fitbit des Etats Unis pour m’encourager, je l’ai connecté à mon Ipad, Iphone, et à la balance withings.

    Ce qui m’a aidé :

    1 Noter chaque jour TOUS les aliments, et leurs composants.

    Bien qu’ayant été infirmière il y a longtemps, j’avais perdu la notion des équilibres alimentaires, par une alimentation assez anarchique. Le rééquilibrage Protéines/lipides/sucres est essentiel pour un amaigrissement durable. Le tableau de bord m’indique chaque jour les pourcentages et je peux ainsi corriger les excès d’un jour sur l’autre, ou d’un repas sur l’autre. J’ai également pu profiter d’un produit équilibré que ma fille m’envoie du Québec, lorsque mon alimentation est en déséquilibre, je rééquilibre avec ce produit qui est validé par Santé Canada.

    Je ne me prive de rien, je gère. Résultat : – 9kg depuis janvier.

    Le fait de suivre dans la journée sur l’iphone, la progression des calories qui entrent et celles qui sont dépensées m’encourage vraiment aux petits efforts supplémentaires ou à la correction alimentaire notamment en fin de journée.

    2 Le nombre de pas, de KM, et d’étages.

    Comme toi, je me suis surprise à garer ma voiture plus loin que mon lieu de rendez vous, à grimper les 5 étages de ma location en mai, à aller à la poste du village à pied plutôt qu’en voiture (super grimpette au retour:)). Ce qui me paraissait impossible ou fatigant « avant », est comme un jeu entre moi et moi-même aujourd’hui.

    Veiller à rester à un nombre minimum de pas par jour est devenu un vrai enjeu pour moi; je cesse mon activité professionnelle en fin d’année, et les déplacements ne sont plus là pour équilibrer les moments plus sédentaires.

    Du coup, le Fitbit me secoue, lorsque vers 14h il ne m’indique que peu d’activité. Je me programme alors une marche dans les collines, et le chien en profite:) S’il pleut, le tapis de marche est un bon moyen également.

    A propos de ces marches, il y a deux ans, je n’étais capable que de marcher un a deux kilomètres, en m’essouflant, et en éprouvant une vraie fatigue. Je me suis donc programmée pour marcher 10 minutes de plus chaque jour, et aujourd’hui il m’arrive de faire 10km, et en moyenne 6km par jour. Je pratique également la marche nordique dès que c’est possible, car tous les muscles sont sollicités, et c’est plus confortable pour les genoux:)

    J’utilise également Runtastic pour ces marches, mais il ne se connecte pas au Fitbit, dommage. J’ai testé Endomondo et Runkeeper, mais ils avaient l’inconvénient de ne pas se connecter avec ma montre MioBreeze (qui permet de surveiller les battements cardiaques) Ceci dit, runtastic depuis la dernière mise à jour est out, donc je vais revoir mon organisation:):)

    3 La motivation en famille : j’ai offert un Fitbit et une balance withings à ma fille pour son anniversaire, et nous avons crée un groupe familial « Fitbit » entre mes neveux, mes enfants, et moi-même, car chacun a un défi à relever.

    Nous avons ouvert un groupe sur le site Fitbit mais nous ne l’avons pas trouvé simple d’utilisation, du coup, nous restons sur FB.

    Par contre, je n’ai pas ouvert mon profil en mode public, car j’avais le sentiment que la cible était beaucoup plus jeune, et j’avais le sentiment d’être un peu « vieux machin » qui tente de bouger, plutôt que sportif qui se lance des défis:)

    Et…je revends mon Fitbit Ultra, pour prendre le Fitbit one qui se synchronise directement avec l’iphone, c’est pour moi essentiel, car je met le focus sur le suivi dans la journée, et le tableau de bord est très utile. En plus, l’application Fitbit iphone est réellement la plus pratique.

    Mon objectif : parvenir à -15kg à mi janvier, puis stabiliser 6 mois. Ensuite;…wait and see.

    Et pour reprendre la pub en cours : « Avant j’habitais dans une grosse dame, mais ça…c’était avant » 🙂

  6. figaro dit :

    Super article, merci !

    Également coxigru je te remercie pour ton témoignage qui complète bien l’article de Val.

    Je me demandais à propos du Fitbit, quand on le clipse à la poche de son pantalon ou autre, peut-on le fixer ecran collé contre soi ? Le but étant de le rendre moins visible.

    • Valmente dit :

      bonsoir et merci Clément

      le fitbit est toujours éteint : les infos n’apparaissent que si tu appuies sur le bouton 😉
      démonstration bientôt sur M6 !

      • figaro dit :

        Bonsoir !

        Merci, c’est ce que j’avais compris en filigrane :).

        Ma tendre épouse me suggère d’attendre après les fêtes et dépenses de Noēl, je verrai donc peut être le reportage avant de l’acheter 😛

        Encore merci je suis séduit. Le Nike Fuelband est lui aussi séduisant mais moins discret, plus cher et je préfère privilégier escaliers/marche. J’ai encore le temps de changer d’avis mais ça me semble tout désigné :P.

  7. Valmente dit :

    super ! on fera de la gamification à 4 ou 5 🙂 bon choix le fitbit ! depuis ma sciatique (toujours pas réolue vu que j’ai un pied un peu en bois) on m’interdit de courir mais je marche environ 40 à 50km par semaine et le kiné me dit que c’est très bien et que j’ai retrouvé pas mal de mobilité. Ma rééducation n’en sera que plus rapide et marcher c’est quand même le « sport » le plus accessible où on ne risque pas la blessure (si on regarde où on met les pieds 🙂 ).

    • figaro dit :

      Haha j’ai adoré la boutade de ta dernière phrase ! 😀

      C’est commandé chez Amazon, je vais certainement avoir du boulot pour dépasser tes 40 à 50km par semaine mais c’est clair que c’est motivant.

      Merci pour ces précieux conseils, j’ai hâte de le recevoir !

  8. Alain THOMAS dit :

    Annonce faite au CES de LAS VEGAS – Fitbit étend sa synchronisation Bluetooth à 12 nouveaux terminaux Android
    en proposant les seuls capteurs d’activité Bluetooth 4.0 compatibles avec le plus large choix de terminaux mobiles Android (et IOS).

    Fitbit étend la synchronisation sans fil de ses capteurs d’activité à 12 nouveaux terminaux Android grâce à sa dernière mise à jour.

    Les nouveaux appareils compatibles sont : HTC One, LG G2, Moto X, Nexus 4, Nexus 5, Nexus 7, DROID MINI, DROID ULTRA, DROID MAXX, DROID RAZR M, DROID RAZR HD, DROID RAZR HD MAXX et viennent rejoindre la gamme Samsung de mobiles déjà compatibles : Galaxy S3, S4, Note II, Note III and Note 10.1.


Sécurité * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

  • RSS
  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • Youtube
  • Vimeo
  • Google+
  • iTunes

Articles populaires

Editer le fichier hosts sous Mac OS X

Le fichier hosts est un fichier utilisé par le système d'exploitation ...

Applications compatibles avec Mac OS X Moutain Lion

Si vous avez l'intention de passer ...

Applications compatibles avec Mac OS X Lion

A l'heure ou j'écris, il est ...

Comment créer une clé USB bootable sous Mac OS X

Vous aurez peut être besoin de ...

Kit de Démarrage pour Mac OS X – 1/3

MAJ le 24/03/2012 Il faut bien un ...